Entreprises et Histoire

Derniers numéros de cette revue :

NUMEROS PARUS:
 


Présentation de la revue
  
ENTREPRISES & HISTOIRE
 
 
 
Historique
Les deux premiers numéros de la revue Entreprises & Histoire sont parus l’un en avril 1992, l’autre en décembre 1992 aux Editions ESKA. Le projet en avait été formé deux ans plus tôt par François Caron, professeur à l’Université de Paris IV et Patrick Fridenson, directeur d’études à l’EHESS. Il était né de la constatation que la France manquant d’une revue spécialement consacrée à l’histoire des entreprises, contrairement aux autres grands pays industrialisés, qu’il s’agisse de la Grande Bretagne, de l’Italie, de l’Allemagne ou des Etats Unis. Cette situation apparaissait comme d’autant plus paradoxale que la discipline connaissait, depuis les années 1970, un essor parallèle au mouvement de réconciliation entre la société française et ses entreprises, qui a marqué cette période. L’ensemble des professeurs français d’histoire économique, ainsi que plusieurs professeurs de gestion acceptèrent de faire partie du Comité de rédaction. Une demande de subvention fut présentée au Comité d’Histoire Industrielle, créé auprès du Ministre de l’Industrie et présidé alors par M. Fauroux, une autre auprès du CNL. La première fut accordée dans le cadre de l’Institut pour l’Histoire de l’Industrie, présidé par M. Roger Martin, en avril 1991. Elle a pris la forme d’abonnements de soutien versés en décembre 1991 et février 1992. La seconde, de 40 000 francs, fut accordée en juillet 1991 et versée en juillet 1992.
 
Contenu
Le choix initial est de réaliser des numéros à thème, ce qui devrait favoriser la vente au numéro. Chaque numéro comporte quatre ou cinq articles de vingt à vingt cinq pages chacun, un ensemble de textes destinés à rendre compte de l’actualité de l’histoire des entreprises et comprenant : un débat portant sur le thème choisi, rassemblant un ou des historiens et un des responsables d’entreprises, un document original, une rubrique intitulée « clin d’œil », mettant en valeur quelque événement piquant concernant la vie de l’entreprise, une liste descriptive des ouvrages parus, une chronique des archives d’entreprises, une autre des thèses récemment soutenues, et non publiées, avec des comptes rendus d’une page environ. Cette dernière rubrique nous semble essentielle pour faire connaître les derniers développements de la discipline.
Ces différentes rubriques ont pour but de présenter avec brièveté l’actualité de l’histoire des entreprises, tandis que les articles ont pour ambition d’instaurer des débats appartenant au domaine de la recherche fondamentale. Le but essentiel de la revue est en effet de réagir contre la triple dérive hagiographique, monographique et anecdotique que subit actuellement l’histoire des entreprises en France, et de réorienter sa problématique dans deux directions : celle de l’histoire économique générale, celle de la science de la gestion. Elle est devenue en effet une composante essentielle de l’une et de l’autre et ne peut elle-même s’épanouir que si elle intègre les problématiques et les méthodes de ces deux disciplines.
Le contenu des numéros illustre la stratégie éditoriale qu’entend mener le bureau : s’appuyant sur des articles de fond de caractère très fortement historique et chargés d’érudition, chacun d’entre eux se déploie, grâce au débat, vers l’actualité immédiate puisqu’il fait intervenir, de manière particulièrement percutante, des dirigeants ou des cadres supérieurs d’entreprise.
 
Le Public
Car notre ambition est d’attendre un public beaucoup plus large que celui des historiens économistes. Notre public initial sera, naturellement, constitué par les universitaires et étudiants en histoire. Mais il devrait ensuite s’élargir vers des professeurs et étudiants de gestion, y compris les préparationnaires et étudiants des Ecoles de Commerce. La Revue fournira en effet une source abondante d’études de cas. Mais, au-delà, le but réel est d’atteindre le public beaucoup plus large des hommes d’entreprises et des journalistes. Il s’agit de promouvoir auprès d’eux une histoire d’entreprises à base scientifique, tout en démontrant l’utilité de l’histoire pour la gestion même de l’entreprise. Dans un troisième temps, un public plus vaste peut être visé, celui de l’honnête homme, curieux d’histoire. Un effort promotionnel important sera réalisé dans ce but selon trois axes principaux : promotion par mailing, présence à des manifestations, publicité. Les résultats de cette action devraient permettre de passer rapidement à une périodicité de trois numéros annuels.

 

Rédacteur en chef : 
Patrick Fridenson
 
COMITÉ DE RÉDACTION
Dominique Barjot (Université Paris IV), Sophie Chauveau (Université de technologie de Belfort-Montbéliard), Patrick Fridenson (EHESS), Gilles Garel (CNAM), Éric Godelier (École Polytechnique), Michel Lescure (Université Paris Ouest-Nanterre), Christian Marbach (Académie des Technologies).
 
Secrétaire générale :
Lise Gastaldi (Université d’Aix-Marseille, LEST) 
 
Secrétariat de rédaction :
Emmanuel Coblence (Institut Supérieur de Gestion), Alexandre Giandou (CREGE), Frédérique Chave (CRG, École Polytechnique). 190-198, avenue de France, 75013 Paris
 
Résumés anglais :
Marie Carpenter
 
CORRESPONDANTS À L’ÉTRANGER
États-Unis : Geoffrey Jones (Harvard University ; Business History Review).
Japon : Eisuke Daito (Université de Tokyo).
Canada : Pierre Lanthier (Université du Québec à Trois-Rivières).
Allemagne : Hartmut Berghoff (Universität Göttingen),
Ulrich Wengenroth (T.U. München).
Belgique : Ginette Kurgan-Van Hentenryk (Université Libre de Bruxelles).
Italie : Franco Amatori (Université Bocconi), Gianfranco Dioguardi (Université de Bari).
Royaume-Uni : Terry Gourvish (London school of economics).
Suisse : Youssef Cassis (Université de Genève).
 
 
COMITÉ ÉDITORIAL

Monde des entreprises :
Maurice Hamon (Saint-Gobain), Hervé L’Huillier (Total), Marc Meuleau (Crédit Agricole Indosuez), Véronique Rostas (Applied Materials).
 
Enseignants et chercheurs en gestion :
Michel Berry (Centre de Recherche en Gestion, École Polytechnique), Ludovic Cailluet (IAE, Université Toulouse I), Bernard Colasse (Université Paris-Dauphine), Jean-Marie Doublet (Fondation Nationale pour l’Enseignement de la Gestion dans les Entreprises), Antoine Hennion (CSI, École des Mines ParisTech), Yannick Lemarchand (Université de Nantes), Alain Martinet (Université Lyon III), Jean-Pierre Nioche (HEC), Anne Pezet (Université Paris-Dauphine), Frédérique Pigeyre (Université Paris XII), Claude Riveline (École des Mines ParisTech), Blanche Segrestin (CGS, École des Mines ParisTech), Raymond-Alain Thiétart (Essec).
 
Enseignants et chercheurs en histoire :
Christophe Bouneau (Université Bordeaux III), Albert Broder (Université Paris XII),
Éric Bussière (Université Paris IV), Gérard Chastagnaret (Université Aix-Marseille I), Marie Chessel (CNRS), Jean-Claude Daumas (Université de Besançon), Marc de Ferrière (Université de Tours), Pascal Griset (Université Paris IV), André Gueslin (Université Paris VII), Michel Hau (Université de Strasbourg), Jean Heffer (EHESS), Hervé Joly (CNRS), Muriel Le Roux (CNRS), Yves Lequin (Université Lyon II), Michel Margairaz (Université Paris I), Catherine Omnès (Université de Versailles), Denis Woronoff (Université Paris I).
 
Directeur de la Publication :

Serge KEBABTCHIEFF, Président Directeur Général des Editions ESKA – 12, rue du Quatre Septembre – 75002 Paris
Tél. 33 (1) 42 86 55 65 – Fax 33 (1) 42 60 43 35
 
Fabrication :
AGPA Editions* – 4, rue Camélinat – 42000 Saint-Etienne

Tél. 33 (4) 77 43 26 70 – Fax 33 (4) 77 41 85 04
Marie-Thérèse SOULAS
 : Secrétariat 
Mail : agpaedit@wanadoo.fr

 * une filiale des Editions ESKA

 
Editions ESKA - 12 rue du Quatre Septembre - 75002 Paris
Tél. (33) (1) 42 86 55 65 - Fax 33 (1) 42 60 45 35
Marise URBANO : Maquettiste 
Mail : agpaedit@wanadoo.fr