Musurgia

Derniers numéros de cette revue :

-->
-->
NUMEROS PARUS:
 
 
 

Présentation de la revue

MUSURGIA

Historique
La revue trimestrielle Musurgia a été créée en 1994 par l'équipe éditoriale de l'ancienne revue Analyse musicale à la suite des difficultés rencontrées par cette dernière. Forte de l’expérience de huit années de celle-ci, elle en a poursuivi l’objectif essentiel, assurer en France une présence active des disciplines de l’analyse musicale et de la théorie musicale, ainsi que leur application dans la pratique musicale, dans une collaboration, unique en France et en Europe, entre musiciens praticiens, compositeurs et interprètes, issus des Conservatoires, et musicologues chercheurs issus des Universités.
Après un numéro unique en 1994, elle paraît régulièrement depuis à raison de quatre numéros par an. Publiant sur tous les sujets qui touchent à la musique envisagée « de l'intérieur » et s'adressant à tous ceux qui ne peuvent se contenter de comprendre la musique comme un amusement discophilique, elle réalise son ambition de constituer un lieu de dialogue entre les théoriciens et les praticiens. Elle s’est rapidement imposée comme la première revue musicale scientifique en France et jouit désormais d’une réputation internationale indiscutable.
 
Contenu
La revue Musurgia a fonctionné jusqu’ici surtout selon un modèle de numéros thématiques, dont on trouvera la liste sur le site internet de la revue, http://musurgia.free.fr/fr/chrono.html. Les thèmes retenus sont soit ceux qu’a choisis le Comité de rédaction, soit ceux qui sont inscrits au programme des concours de recrutement du Ministère de l’Éducation nationale. Il est apparu cependant au cours des années que cette politique de numéros thématiques pouvait inhiber la participation de jeunes chercheurs, musiciens ou musicologues, de sorte que le nombre de numéros « sans thème » est devenu un peu plus élevé.
Depuis près de dix ans, la revue Musurgia a pu publier près de 200 articles de quelque 125 auteurs différents, démontrant ainsi son rôle fédérateur de la recherche musicale et musicologique en France. La revue possède une rubrique de recensions d’ouvrages (« Notes de lecture ») et publie des résumés en français et en anglais.
 
Rédacteur en chef :
Nicolas MEEUS
 
CONSEIL EDITORIAL
Jean-Michel BARDEZ, Président de la Société française d’Analyse musicale, Professeur au Conservatoire du Xe arrondissement
Jean-Pierre BARTOLI, Professeur à l’Université de Paris Sorbonne
François DELALANDE, Responsable des recherches théoriques et des publications à l’INA-GRM
Annie LABUSSIERE, Professeur émérite au lycée Hélène Boucher, Chercheur associée au Centre de recherche « Langage musicaux » de l’Université de Paris Sorbonne
Marie-Noëlle MASSON, Vice-présidente de l’Université de Rennes II
 
Secrétariat de Rédaction :
Luciane BEDUSCHI
http://musurgia.free.fr
 
Directeur de la Publication :
Serge KEBABTCHIEFF, Président Directeur Général des Editions ESKA – 12, rue du Quatre Septembre – 75002 Paris
Tél. 33 (1) 42 86 55 65 – Fax 33 (1) 42 60 43 35
 
Fabrication :
AGPA Editions* – 4, rue Camélinat – 42000 Saint-Etienne

Tél. 33 (4) 77 43 26 70 – Fax 33 (4) 77 41 85 04
Marie-Thérèse SOULAS
 : Secrétariat 

* une filiale des Editions ESKA


Editions ESKA - 12 rue du Quatre Septembre - 75002 Paris
Tél. (33) (1) 42 86 55 65 - Fax 33 (1) 42 60 45 35
Marise URBANO : Maquettiste 
  
INSTRUCTIONS AUX AUTEURS

Les articles soumis à Musurgia doivent répondre aux normes ci-dessous (voir aussi http://musurgia.free.fr). Pour tout ce qui n’est pas précisé ici, les auteurs s’inspireront de la présentation des numéros récents de la revue.
 
1. Texte
Les articles ne doivent pas dépasser une quinzaine de pages (environ 2000 signes chacune), exemples et illustrations compris. Le texte sera subdivisé en parties précédées de brefs intertitres, avec trois niveaux d’intertitres au maximum. Il sera accompagné d’un résumé en français et, si possible, en anglais, d’une dizaine de lignes. Le nom de l’auteur sera accompagné d’une note infrapaginale indiquant ses titres et qualités.
Les textes devront parvenir à la rédaction sous les deux formats suivants :
1. une version informatique (disquette, CDRom ou courrier électronique) ;
2. un tirage imprimé.
L’envoi indiquera l’adresse de l’auteur et, si possible, son adresse électronique.
 
2. Exemples musicaux, graphiques, encadrés, tableaux
Les exemples musicaux, graphiques, encadrés et tableaux seront numérotés et présentés soit dans un format graphique électronique d’une résolution de 300 ppp au minimum, soit imprimés sur des feuillets séparés, prêts à la reproduction ; ils seront accompagnés de légendes précises (auteur, œuvre, no des mesures, références bibliographiques, etc.). Le texte de l’article comportera des renvois à ces exemples et illustrations, dont l’emplacement exact ne peut être établi a priori. Les citations d’œuvres protégées doivent être accompagnées d’une autorisation de reproduction.
 
3. Références bibliographiques
Chaque article fournira des références bibliographiques précises dans les notes infrapaginales (ou éventuellement sous forme d’une liste bibliographique suivant le texte ; dans ce second cas, les références en notes peuvent être abrégées). Les références complètes répondront aux normes suivantes :
•  pour les livres : Nom, Prénom(s), Titre, précisions complémentaires éventuelles figurant sur la page de titre (par exemple concernant la préface, la traduction, etc.), lieu, éditeur, date. [Renseignements complémentaires éventuels.]
Exemples :
Jean-Philippe Rameau, Traité de l’harmonie réduite à ses principes naturels, préface de Jean-Michel Bardez, Genève, Slatkine Reprints, 1992. [Fac-similé de la première édition, Paris, Ballard, 1722.]
Egon Wellesz et Frederick Sternfeld (éd.), The Age of Enlightenment 1745-1790 (The New Oxford History of Music 7), London, Oxford University Press, 1973.
•  pour les articles : Prénom(s), Nom, « Titre de l’article », Nom de la revue, tomaison (date), pages. [Renseignements complémentaires éventuels.]
Exemple :
A. Peter Brown et James T. Bertenstock, « Joseph Haydn in Literature : a Bibliography », Haydn Studies III (1974), p. 173-352.
•  discographie : Auteur, Œuvre, Interprète(s), nature du support, éditeur, date, n° d’éditeur.
Exemple :
Frédéric Chopin, Études, François-René Duchâble, CD Erato, 1981, 2292-45178-2.
Dans la bibliographie éventuelle, le nom des auteurs précède le prénom. S’il y a lieu, les partitions, les manuscrits et autres archives seront regroupés dans une partie séparée de la bibliographie.
 
4. Protocole d’édition
L’auteur pourra relire les premières épreuves de son article, qu’il renverra corrigées dans les plus brefs délais. Les corrections d’épreuves ne concernent que les fautes d’impression ; les modifications d’auteur sont interdites. L’auteur recevra trois exemplaires du numéro de la revue et dix tirés à la suite de son article.
Les manuscrits sont à adresser à Nicolas Meeùs, 31, rue de l’Escrime, B - 1190 Bruxelles, Belgique - musurgia@free.fr
 
 
 

 

-->