La guerre des microbes

Author : FRENEY Jean
€27.49

 Also available in epub format


Type d'édition : Papier
Quantity
Add to wishlist
In Stock

 

Public
Historiens et biologistes Passionnés de l’histoire de la guerre micro-biologique et bactériologique

Resumé
Le présent ouvrage rapporte l’influence des maladies infectieuses sur l’évolution des faits historiques et en particulier sur les conflits politiques et militaires. De tous les temps, il apparaît que les hommes ont appris à vivre en présence des « miasmes » et même à les utiliser à des fins guerrières. Le siège de Syracuse en 416 avant Jésus-Christ qui opposa Athènes et Sparte et au cours duquel les Athéniens furent acculés et décimés dans une zone où la fièvre des marais (le paludisme) régnait, en est un exemple particulièrement démonstratif. De même, depuis la plus haute Antiquité, les hommes ont utilisé des cadavres humains ou animaux pour contaminer les puits et rendre l’eau impropre à la consommation. Au Moyen Âge, par exemple, on catapultait des cadavres infectés par la peste noire pour propager l’infection chez l’ennemi. Lors des conflits du XVIII e siècle en Amérique du Nord, les Anglais distribuaient aux Indiens favorables aux Français, des vêtements contaminés par le virus de la variole. Les infections spontanées ou induites par l’homme ont provoqué des bouleversements historiques considérables comme l’épidémie de syphilis lors du siège de Naples par le roi de France Charles VIII ou la suette anglaise lors de la réforme luthérienne. La Grande Famine causée par la destruction des pommes de terre par un champignon qui a sévi en Irlande au cours du XIX e siècle a finalement amené au pouvoir le premier Président catholique des États-Unis, John Fitzgerald Kennedy. L’épidémie de grippe dite « espagnole » a considérablement modifié le cours de la Première Guerre Mondiale. Le XX e siècle a vu l’approche scientifique de l’utilisation à des fins guerrières des agents biologiques dans le but de constituer des armes de destruction massive, symbolisée par les expériences japonaises en Mandchourie lors de la seconde Guerre Mondiale. Enfin, tout récemment, parallèlement aux attaques terroristes du 11 Septembre 2001, l’envoi des lettres piégées avec du bacille du charbon a marqué l’émergence d’un nouveau phénomène particulièrement inquiétant : le bioterrorisme. Jean Freney, professeur des Universités et enseigne la microbiologie à l’Institut des Sciences Pharmaceutiques et Biologiques de Lyon. Il est également praticien hospitalier à l’Hôpital Edouard Herriot de Lyon. François Renaud, Maître de conférences au département de Génie Biologique de l’IUT A de Lyon. Il effectue ses recherches en bactériologie au sein de l’Institut des Sciences Pharmaceutiques et Biologiques de Lyon.

 

9782747207843
20 Items

Specific References

EAN13
9782747221511
New

16 other products in the same category:

Availability: 100 In Stock

Public
Tous Publics

Resumé
A cinq kilomètres à peine au sud-est de l’Héraklion moderne, sur la colline de Képhala et au bord de la rivières Kairatos (aujourd’hui, Katsambas), l’une des civilisations du monde égéen préhistorique les plus importantes atteignait son apogée voici quelques quatre milles ans : la civilisation minoenne, comme le fouilleur de Cnossos, Arthur Evans, la nomma. Nombreuses sont les choses qui apparaissent pour la première fois en Crète minoenne. Ses habitants construisent des cités autour de gigantesques palais, ils développent leurs activités commerciales de manière satisfaisante et inventent un art à la fois imposant et léger, majestueux et enjoué, une prière au pouvoir divin, mais aussi un hymne à la vie humaine et à la liberté de la nature. Le présent guide ne constitue pas un traité scientifique, et ne s’étend pas sur les interprétations des trouvailles archéologiques ; son but est d’introduire le profane aux principales caractéristiques de la civilisation minoenne, et de l’aider parallèlement à visiter le site archéologique, à recomposer, grâce à son imagination personnelle, l’ensemble des installations qui y étaient construites.

Availability: 100 In Stock

 

CONTENU :

En 1950, j'avais cinq ans.

En ce temps-là, les trains suaient à la vapeur, les paysans parlaient à leurs chevaux, les bannières de Notre-Dame prenaient l'air chaque année à sa fête de septembre, et les vaches portaient encore des cornes.

Déjà, sur le chemin de l'église, je marchais dans l'ombre de Fabienne. Son parfum vanille annonçait l'encens.

Introïbo ad altare Dei

Puis vint le emps des prunes et du collège, des conférences de presse du général de Gaulle et du Spoutnik. Celui aussi -surtout-des premiers baisers.

La vie se suspendait en étrange apesanteur, se retenait, se distillait, se dégustait comme un alcool jauni que l'oubli a transformé en liqueur...

Mais le cien couvrait un orage terrible !

Alger... Charonne... Hanoï... Nanterre...

Heureusement, ELLE était là ! jusqu'à ce jour où...

 

Historien et romancier, sociétaire des Gens de Lettres de France, membre du jury Erckmann-Chatrian, Gilles LAPORTE est né en 1945 en Lorraine.

Son oeuvre, couronnée par les prix Moselly et Erckmann-Chatrian, va de la poésie au théâtre, en passant par le film de télévision.

Son roman précédent, "Les Dernières Violettes de la Mothe" (Editions ESKAà, a reçu le prix Plume de Vair 1997 et le prix de l'Acédémie de Stanislas 1997.

"Le Verre de Moisson" est son sixième roman.

Availability: 100 In Stock

 

Public
Tout public - Elus et candidats éventuels aux Conseils municipaux

Resumé
Notre ville est comme une sorte de deuxième famille. Qu’on y soit né, qu’on y ait grandi ou qu’on ait simplement choisi d’y habiter, on entretient toujours une relation affective forte avec elle. Pourtant, bien des citoyens restent largement ignorants de la façon dont fonctionne leur commune. Le déroulement et les modalités d’une campagne municipale, le fonctionnement administratif d’une mairie, ses compétences et le travail d’un Maire sont un mystère pour beaucoup de Français. Nous avons écrit ce livre pour remédier en partie à ce qui constitue à nos yeux non seulement un manque, mais surtout un réel vide démocratique. Nous avons essayé d’expliquer simplement les mécanismes d’un monde, celui de la commune, qui nous concerne tous. Ensemble, nous découvrirons que la commune a une longue histoire derrière elle. Nous verrons comment fonctionne une administration municipale qui mobilise souvent des centaines d’acteurs et de compétences différentes ; enfin, nous suivrons pas à pas les élus locaux, pour mieux comprendre la manière dont ils sont élus et en quoi consiste leur travail. 

Olivier BABEAU est normalien, agrégé d’économie, docteur en gestion et diplômé de l’ESCP. Il est actuellement Conseiller dans un cabinet ministériel et enseignant-chercheur à l’université Paris Dauphine. Il a été directeur de campagne lors des dernières élections municipales.
Sébastien MENARD est diplômé en communication et élu local depuis 7 ans. Il a été responsable jeune d’un grand parti pendant 5 ans. Il est actuellement chef de cabinet adjoint dans un cabinet ministériel.

 

 

Availability: 100 In Stock

 


CONTENU :
 
Années 60 d’un père paysan qui lui inspire un profond dégoût, il idolâtre sa mère. Ses premières passions : champignons, vols d’étourneaux, Tour de France, Don Quichotte, et... Mariette !
 
Un matin d’hiver, on retrouve son père mort, gelé, accroché auxbarbelésd’une clôture. Trop saoul pour la franchir ! Épuisée par le travail, sa mère mourra bientôt. En même temps que Camus, il rencontre Mélusine, fille de l’épicière. L’autre monde ! Pour elle, il part étudier à Lille, se lancedans le commerce international. Ils auront deux enfants, Viviane... et Raymondin, victime adolescent d’une grave chute de cheval. Il est pour l’euthanasie. Pas Mélusine. Sa vie bascule. Une femme dans chaque pays.
Un jour, en Autriche, il l’aperçoit...
ELLE ! Seule, peintre, troublante...
Ils partent vivre leur amour en Bretagne. Un soir, rentrant de Belle-­Île, ils trouvent un billet sous leur porte :l’annonce d’une visite… Viviane !
 
TERRE
est le troisième roman de la série Les Anneaux de la Fiancée
 
Dédiée à Henri Thomas, servie par une écriture vive et sensuelle, cette vie d’homme très actuelle court d’une rive à l’autre de l’Europe, à la recherche de la Femme-Fiancée, et... de sa Lumière d’or sur les traces de Sarah Bernhardt.
 
Gilles LAPORTE est romancier, scénariste et conférencier. Prix, entre autres, Erckmann-Chatrian, de l’Académie de Stanislas, Émile Moselly, Maurice Barrès, membre du jury Erckmann-Chatrian, il a publié aux Éditions ESKA Paris : Les Dernières Violettes de la Mothe (1997), Le Verre de Moisson (1998), Frédéric le roman de Chopin (2000), Les Anneaux de la Fiancée EAU (2005), AIR (2006), TERRE (2008), Julie-Victoire, première bachelière de France (2007), Lumière d’Aurore, Aurore Mongel championne d’exception (2008)

 

 

 

 

 

Availability: 100 In Stock

Public
Tous Publics

Resumé
Acropole, du grec ancien akropolis. De l’expression akra polis (les confins de la ville). Le terme désignait à l’origine le point extrême d’une ville, où étaient habituellement érigés des murs de protection, une forteresse, et donc, par extension, forteresse, lieu protégé. C’est chargé de cette seconde signification que le Rocher Sacré franchit le seuil de l’Histoire, il y a 6000 ans. Habitat néolithique et lieu de protection d’abord, il acquerra progressivement un caractère cultuel, pour constituer à l’époque classique le champ d’application des succès les plus modernes de la science, mais aussi le lieu de l’expression artistique la plus haute. Aujourd’hui, 2500 ans plus tard, l’Acropole continue à provoquer la même émotion intacte et le même émoi unique. Symbole de l’harmonie et de la mesure, elle résume dans ses marbres lumineux tout le monde antique, les débuts de l’humanisme et de la démocratie, la volonté de progrès, la tendance de l’homme à « regarder vers le haut », à rechercher la perfection. Dans ce Guide, les mythes liés à l’Acropole sont mentionnés, ainsi que sa marche dans l’Histoire, le site archéologique, le Musée Archéologique, les monuments et les sanctuaires environnants, sont décrits de manière analytique. Enfin, les photographies, les dessins et les restitutions, facilitent la visite du « tetre grandiose de Pallas » ; le symbole de l’esprit classique à travers les siècles.

Availability: 100 In Stock

Sommaire
d'autre part, donner au pays les moyens requis pour lui permettre de se moderniser et de se développer. L'auteur a voulu analyser le processus évolutif d'une société, à partir du moment de son affranchissement après une phase de colonialisation de presque un siècle, en passant par tous les soubresauts, les étapes difficiles, l'exercice du pouvoir plus ou moins réussi selon les époques."

Public
Historiens, politologues, spécialistes des pays du Maghreb et du Proche Orient. Grand Public.

Resumé
"A l'aube de son indépendance, la Tunisie s'est trouvée confrontée à deux défis fondamentaux : d'une part, restructurer le pays et développer les outils nécessaires pour s'approprier les institutions et assurer les assises de son autonomie

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website