LA CRETE MINOENNE ENTRE LE MYTHE ET L’HISTOIRE

€26.54

Public
Tous Publics

Resumé
La Crète Minoenne, un lieu où de nombreuses caractéristiques de la civilisation européenne sont apparues pour la première fois, où l’on rencontre des monuments d’architecture de dimensions uniques, et dont la richesse et la valeur historique sont incomparables. Un lieu où des relations commerciales internationales se sont tissées avec tous les peuples connus du monde d’alors, et plus spécialement avec l’Egypte ancienne, où abondent les témoignages sur les « keftiu », identifiés aux Crétois. Un lieu où la religion se manifeste dans chaque acte de la vie quotidienne, où l’amour de la nature est attesté, entre autres, par la représentation du monde végétal, marin et animal, dans les œuvres d’art, où le respect de l’humain se révèle par l’attention et le soin portés aux morts dans les impressionnantes nécropoles et où, par-dessus tout, s’est développé un art unique de longue durée et aux facettes multiples. Un lieu, donc, qui captive et attache, par le charme des ses mythes, ses traditions et la grandeur de sa civilisation, celui qui entreprend de le découvrir.

Quantity
Add to wishlist
In Stock

Public
Tous Publics

Resumé
La Crète Minoenne, un lieu où de nombreuses caractéristiques de la civilisation européenne sont apparues pour la première fois, où l’on rencontre des monuments d’architecture de dimensions uniques, et dont la richesse et la valeur historique sont incomparables. Un lieu où des relations commerciales internationales se sont tissées avec tous les peuples connus du monde d’alors, et plus spécialement avec l’Egypte ancienne, où abondent les témoignages sur les « keftiu », identifiés aux Crétois. Un lieu où la religion se manifeste dans chaque acte de la vie quotidienne, où l’amour de la nature est attesté, entre autres, par la représentation du monde végétal, marin et animal, dans les œuvres d’art, où le respect de l’humain se révèle par l’attention et le soin portés aux morts dans les impressionnantes nécropoles et où, par-dessus tout, s’est développé un art unique de longue durée et aux facettes multiples. Un lieu, donc, qui captive et attache, par le charme des ses mythes, ses traditions et la grandeur de sa civilisation, celui qui entreprend de le découvrir.

9605405768
100 Items
New

16 other products in the same category:

Availability: 100 In Stock

 

CONTENU :

En 1950, j'avais cinq ans.

En ce temps-là, les trains suaient à la vapeur, les paysans parlaient à leurs chevaux, les bannières de Notre-Dame prenaient l'air chaque année à sa fête de septembre, et les vaches portaient encore des cornes.

Déjà, sur le chemin de l'église, je marchais dans l'ombre de Fabienne. Son parfum vanille annonçait l'encens.

Introïbo ad altare Dei

Puis vint le emps des prunes et du collège, des conférences de presse du général de Gaulle et du Spoutnik. Celui aussi -surtout-des premiers baisers.

La vie se suspendait en étrange apesanteur, se retenait, se distillait, se dégustait comme un alcool jauni que l'oubli a transformé en liqueur...

Mais le cien couvrait un orage terrible !

Alger... Charonne... Hanoï... Nanterre...

Heureusement, ELLE était là ! jusqu'à ce jour où...

 

Historien et romancier, sociétaire des Gens de Lettres de France, membre du jury Erckmann-Chatrian, Gilles LAPORTE est né en 1945 en Lorraine.

Son oeuvre, couronnée par les prix Moselly et Erckmann-Chatrian, va de la poésie au théâtre, en passant par le film de télévision.

Son roman précédent, "Les Dernières Violettes de la Mothe" (Editions ESKAà, a reçu le prix Plume de Vair 1997 et le prix de l'Acédémie de Stanislas 1997.

"Le Verre de Moisson" est son sixième roman.

Availability: 100 In Stock

Public
Sociologues, responsables politiques

Resumé
Imaginons deux enfants nés le même jour en Afrique du Sud en 2000. Nthabiseng est noire, Pieter est blanc. Le jour de leur naissance, Nthabisen et Pieter n’étaient pour rien dans la situation de leur famille, qu’il s’agisse de la race, du revenu et du niveau d’instruction de leurs parents ou de leur lieu de résidence en milieu rural ou urbain, et de ce fait, ils n’avaient rien fait non plus pour naître fille ou garçon. L’espérance de vie de Pieter est de 68 ans, contre 50 pour Nthabiseng. Pieter peut espérer faire 12 années d’études, mais Nthabiseng, moins d’une année. Il est à penser que Nthabiseng sera bien plus pauvre que Pieter pendant toute sa vie.

Availability: 99 In Stock

Public
Elèves des Lycées et Collèges – Grand Public

Resumé
Principaux thèmes : La Première Guerre mondiale – La Seconde Guerre mondiale – L’Europe : la fin de la puissance ? – Etats-Unis et URSS, deux grands modèles – La France – Les autres mondes. 

Vivien BOUHEY est docteur en histoire contemporaine.
Jean-Marie BODINIER est agrégé d’histoire.

Availability: 99 In Stock

Sommaire
L?auteur de ce récit authentique, retrace ce qu?il a vécu et vu avec le regard de ses vingt ans, au cours de cette année cruciale, dans ce coin d?Auvergne qui a abrité tant de réfractaires et de partisans et enterré tant de martyrs.

Public
tout public

Resumém
Sous le régime de Vichy, un juge, gueule cassée de 1914/18, s?implique dans la Résistance et devient chef des parachutages dans le secteur de Saint-Flour, siège du tribunal.

Availability: 100 In Stock

Public
Tous Publics

Resumé
Les Chevaliers de l’Ordre de St Jean firent leur apparition sur l’Ile de Rhodes en 1306. Fort de l’appui de l’Occident, le grand-maître Foulques de Villaret s’empara en un premier temps des forteresses de Philerimos et Pharaklos, pour envahir ensuite, trois ans plus tard, la cité même de Rhodes, parachevant ainsi son installation dans les lieux. La cité médiévale de Rhodes est l’un des rares ensembles monumentaux de l’époque franque que la Grèce ait pu conserver intacts. Cette petite ville où la vie coule imperturbable depuis près de six siècles a su sauvegarder toute la beauté, la splendeur et le charme du Moyen Age.

Availability: 100 In Stock

Public
Tous Publics

Resumé
A cinq kilomètres à peine au sud-est de l’Héraklion moderne, sur la colline de Képhala et au bord de la rivières Kairatos (aujourd’hui, Katsambas), l’une des civilisations du monde égéen préhistorique les plus importantes atteignait son apogée voici quelques quatre milles ans : la civilisation minoenne, comme le fouilleur de Cnossos, Arthur Evans, la nomma. Nombreuses sont les choses qui apparaissent pour la première fois en Crète minoenne. Ses habitants construisent des cités autour de gigantesques palais, ils développent leurs activités commerciales de manière satisfaisante et inventent un art à la fois imposant et léger, majestueux et enjoué, une prière au pouvoir divin, mais aussi un hymne à la vie humaine et à la liberté de la nature. Le présent guide ne constitue pas un traité scientifique, et ne s’étend pas sur les interprétations des trouvailles archéologiques ; son but est d’introduire le profane aux principales caractéristiques de la civilisation minoenne, et de l’aider parallèlement à visiter le site archéologique, à recomposer, grâce à son imagination personnelle, l’ensemble des installations qui y étaient construites.

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website