AN2014431 Art. Syndromes aortiques aigus au CHU-Yalgado Ouédraogo : Aspects épidémiologique, diagnostique…

€9.48
Type d'édition : Papier
Quantity
Add to wishlist

Résumé

 

Résumé Introduction : Les syndromes aortiques aigus (SAA), constitués par les dissections de l’aorte, l’ulcère pénétrant et l’hématome de l’aorte, représentent une urgence médicochirurgicale mettant rapidement en jeu le pronostic vital. L’objectif de cette étude était de décrire les aspects épidémiologique, diagnostique, thérapeutique et évolutif des syndromes aortiques aigus au CHU-Yalgado OUEDRAOGO. Patients et méthodes : Du 1er janvier 2009 au 31 juillet 2014, nous avons inclus de manière consécutive tous les patients reçus dans le service de cardiologie du CHU Yalgado Ouédraogo et chez qui le diagnostic de SAA était confirmé. Nous avons réalisé un examen clinique à la recherche des facteurs de risque cardiovasculaire et un bilan paraclinique comprenant l’ECG, l’écho Doppler cardiaque transthoracique et transoesophagienne et la tomodensitométrie thoracique et parfois abdominale. Résultats : Dix sept cas cas de syndrome aortique aigu ont été enregistrés dont 13 hommes. L’âge moyen des patients était de 55,9 ± 7,2 ans [25 et 71 ans]. Les facteurs favorisants étaient essentiellement l’hypertension artérielle (100%) et le tabagisme (41,2%). Le symptôme révélateur était la douleur thoracique dans 14 cas. L’écho Doppler cardiaque transthoracique a mis en évidence une insuffisance aortique chez tous les patients, une altération de la fonction systolique du ventricule gauche dans quatre cas, une dilatation de l’aorte ascendante dans huit cas et la présence d’un flap intimal dans sept cas. L’échographie cardiaque transoesophagienne réalisée chez cinq patients mettait en évidence un flap intimal dans tous les cas qui siégeaient au niveau de l’aorte ascendante. L’angio-scanner thoracique confirmait une dissection aortique dans 16 cas et un cas d’hématome intramural de type A. La dissection était de type A chez 15 patients. Tous les patients ont bénéficié d’une prise en charge médicale dans l’immédiat. Deux patients avaient bénéficié d’un traitement chirurgical dont un un Tyron David et une endoprothèse. L’évolution était marquée par la survenue d’un collapsus cardio-vasculaire et d’un décès dans deux cas respectivement. Conclusion : Les SAA sont relativement fréquents. Ils sont dominés par la dissection aortique dont le type A est le plus fréquent. En attendant l’effectivité de la chirurgie cardio-vasculaire dans notre pays, le traitement se résume au traitement médical. Un accent doit être mis sur la prévention par la lutte contre l’hypertension artérielle.

Mots-clés : Syndrome aortique aigu, épidémiologie, prise en charge, Burkina Faso.

9782747223904
30 Items
New

16 other products in the same category:

Availability: 30 In Stock

Past ten years, literature is an increasing number of works trying to identify the different levers to operate to encourage innovation within companies. In continuation of this work focused on the emergence of a "culture of innovation," the state of the art made ​​in this article allows us to bring about a feeling of "psychological safety" is the only means that:
- Members of the organization are not paralyzed by fear of failure and continue to offer bold initiatives,
- These players learn from the mistakes that will inevitably be committed during the innovation process and are able to no longer reproduce. We suggest, as such, some lines of thought to create a culture of "room for error" in organizations, starting with the consolidation of the reward and sanction systems by the inclination of the direction to "Legends" failures. We stress however that this may be possible in the context of American culture is not necessarily in that of French culture.

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website