Prod-1381 Maximize

BC2013232 ART. La flore vaginale : composition, propriétés

LEPARGNEUR Jean-Pierre
En Savoir Plus

37,91 €

Résumé

 

A l'’homéostasie, la muqueuse vaginale est recouverte d'’une flore complexe équilibrée et stable. En 1892, Doderleïn la décrivit pour la première fois : il la croyait homogène et constituée de bacilles à Gram positif, pléiomorphes et asporogènes. Depuis, ces bacilles sont encore souvent appelés de son nom (bacille de Doderleïn), bien que les essais d'’identification et de classification de Beijerink en 1901 en aient fait des lactobacilles dont on a commencé à différencier les espèces en 1960 [Rogosa et Sharpe, 1960], pour en déterminer presque définitivement la composition ces dernières années grâce aux méthodes de biologie moléculaire. L'’équilibre de l’écosystème vaginal, dont les lactobacilles sont les principaux acteurs, est essentiel, car il constitue le principal élément de défense contre les infections génitales. Cette flore commensale n'’avait que très peu été étudiée jusqu'’à présent dans la mesure où les microbiologistes ne s'’intéressaient qu'’aux pathogènes. C’est pourquoi jusqu'’à ces dernières années, très peu de publications la concernent. Quant aux bifidobactéries, second groupe de germes de l’écosystème normal par leur importance, ils sont presque passés sous silence.

No customer comments for the moment.

Write your review

BC2013232 ART. La flore vaginale : composition, propriétés

BC2013232 ART. La flore vaginale : composition, propriétés

Write your review