IM2014437 Art. L'évolution de la réparation des dommages corporels Maximize

IM2014437 Art. L'évolution de la réparation des dommages corporels

En Savoir Plus

9,48 €

Résumé

 

L’évolution des techniques médicales a permis une meilleure approche des zones lésées et de mieux cerner les incapacités fonctionnelles des personnes blessées. Parallèlement, le droit s’est attaché à une meilleure définition des préjudices qu’il tend à identifier toujours plus finement. Il distingue désormais préjudices patrimoniaux et extrapatrimoniaux, permanents et temporaires entre les victimes directes et indirectes, en référence à la nomenclature dite Dintilhac. Cette grille non législative et indicative a été adoptée par la plupart des Tribunaux et tend depuis sa création en 2005 à être complétée par l’émergence de nouveaux postes de préjudices tels que le préjudice « d’impréparation », le préjudice d’inquiétude et d’angoisse ou encore les troubles dans les conditions d’existence après consolidation.

Mots-clés : Préjudice corporel, Nomenclature Dintilhac, Préjudice d’impréparation, Préjudice d’angoisse, Accidents collectifs.

No customer comments for the moment.

Write your review

IM2014437 Art. L'évolution de la réparation des dommages corporels

IM2014437 Art. L'évolution de la réparation des dommages corporels

Write your review