La protection sociale en Russie une approche historique du système de protection du IXe siècle à nos jours

Author : ARTEMOVA Olga
€35.00

Also available in epub format

Type d'édition : Papier
Quantity
Add to wishlist
In Stock

Public
Historiens et Responsables de la protection sociale et Russophiles

Resumé
Depuis les bouleversements qu’ont connus les pays de l’Est européen, il existe une abondante littérature technique, dans le domaine social en particulier, sur les pays qui ont rejoint l’Union européenne où sont candidats à la rejoindre. Il n’en va pas de même paradoxalement en ce qui concerne la Russie elle-même bien qu’elle ait été à l’origine de l’extension sur le glacis soviétique d’institutions sanitaires et sociales organisées, au moins apparemment, d’une manière quasi uniforme. C’est pourquoi le Comité d’Histoire de la Sécurité sociale a accepté de soutenir la publication d’un travail élaboré par Olga ARTEMOVA. Son travail, commencé lors de sa participation au cycle « étranger » du CNESSS (devenu depuis EN3S = Ecole nationale supérieure de Sécurité sociale), exploite des informations recueillies à la source russe. Sur un pareil sujet, il est apparu utile de faire appel à quelques contributions complémentaires : d’une part, Jean Besson, russophone averti et membre du Comité d’Histoire de la Sécurité sociale en qualité de représentant de la CANSSM, nous apporte un complément non négligeable concernant l’ancien régime tsariste, d’autre part, Pierre Auffret, expert reconnu à Bruxelles, consultant international et spécialiste en assurance santé auprès des gouvernants des pays de l’Est qu’il parcourt en tout sens depuis plus de 20 ans, a bien voulu nous faire part de ses constatations recueillies sur place. Le travail présenté, en montrant le chemin parcouru avant 1917, donne une idée du capital social de structures et d’établissements en nombre ayant pu constituer la masse critique et l’armature nécessaires à toute généralisation de prestations universelles. En s’intéressant ensuite aux résultats de masse, plus qu’aux vitrines de prestige dont bénéficiaient des privilégiés du régime soviétique généralement seules présentées aux étrangers, ce travail offre une vision plus réaliste tant de la face sociale de ce régime que de la difficulté de se déprendre des habitudes créées. Avec la « perestroïka », le « cliquet » de dépenses sociales importantes en termes de part du PIB a produit tout son effet ; c'est-à-dire qu’il a été difficile de les réduire en période de crise financière et qui plus est de réformes : les dépenses du système ancien s’ajoutent à celles du nouveau et les redistributions se font mal ou de manière aléatoire, voire pas du tout. Pour autant cet avantage n’est resté que temporaire, la crise qu’ont connue les pays de l’Est européen et plus particulièrement la Russie, perdurant – à ce titre elle fût aussi grave que celle de 1929 -, « in fine », l’ensemble des prestations sanitaires et sociales a perdu de sa valeur réelle et aujourd’hui, on manque encore de recul pour analyser quelles auront été les répercussions sociales de la flambée des prix des matières premières et de la crise financière récentes. Originaire de Russie, où elle a reçu une licence en économie de l’Université N.A. Dobrolioubov, Olga Artemova obtient un DEA en Études européenne à l’Institut européen de l’Université de Genève et un Diplôme d’études spécialisées en gestion des organismes sociaux à L’École nationale des études supérieures de la sécurité sociale à Saint-Étienne. Elle poursuit des études doctorales en économie internationale à l’Université Pierre-Mendès- France à Grenoble et s’intéresse aux problèmes de la protection sociale dans les pays d’Europe centrale et orientale, incluant la Russie. L’une des questions centrales de ses recherches est l’évolution historique des systèmes de retraite et les développements récents en matière de réformes des régimes publics des pays en transition. Elle analyse des aspects juridiques, économiques et politiques des transformations en cours tout en tenant compte des acteurs internationaux influents tels que le FMI, la Banque Mondiale, l’OCDE et la Commission européenne qui jouent un rôle important dans les choix politiques des pays émergents en matière de réformes de leurs systèmes de protection sociale.

9782747212106
30 Items

Specific References

EAN13
9782747221795
New

16 other products in the same category:

Availability: 100 In Stock

 

CONTENU :
 
Née dans les Vosges en 1982, Aurore Mongel a été remarquée très tôt pour sa volonté, son courage et ses qualités physiques qui la prédisposaient à la pratique de la natation à haut niveau. Après des débuts à l’Entente Sportive Thaonnaise, elle fut prise en main par le club Mulhouse Olympic Natation.
Entraînée par Lionel Horter, elle atteint désormais les sommets mondiaux.
 
Palmarès :
Championne du Monde Universitaire 4x100m nage libre
Championne de France 50,100, 200m papillon
Championne d’Europe 4x100m nage libre
Médaille de bronze Championnats du Monde 4x200m nage libre
Championne d’Europe 200m papillon
Records de France 200n papillon, 4x100m nage libre, 4x200m nage libre
Jeux Olympiques Pékin 2008 :
Finaliste 200m papillon et 4x100m nage libre
 
Ce sont les qualités humaines exceptionnelles de cette jeune femme qui ont incité l’auteur à lui consacrer un livre : courage, volonté de dépasser sans cesse ses propres limites, abnégation, respect de soi et des autres, goût du travail bien fait. Il donne la parole à celles et ceux qui la connaissent bien (entre autres) : les championnes Roxana Maracineanu et Laure Manaudou, et le Directeur technique national de la Fédération française de natation Claude Fauquet qui, préfaçant le livre, résume ainsi la personnalité d’Aurore Mongel : DIGNE et NOBLE !
 
Préface : Claude FAUQUET-Directeur Technique National - Fédération Française de Natation
Témoignage de Roxana MARACINEANU
Prologue de Laure MANAUDOU
 
Gilles LAPORTE est romancier, scénariste et conférencier. Prix, entre autres, Erckmann-Chatrian, de l’Académie de Stanislas, Émile Moselly, Maurice Barrès, membre du jury Erckmann-Chatrian, il a publié aux Éditions ESKA Paris : Les Dernières Violettes de la Mothe (1997), Le Verre de Moisson (1998), Frédéric le roman de Chopin (2000), Les Anneaux de la Fiancée EAU (2005), AIR (2006), TERRE (2008), Julie-Victoire, première bachelière de France (2007), Lumière d’Aurore, Aurore Mongel championne d’exception (2008)

 

Availability: 100 In Stock

Public
Tous Publics

Resumé
Les Chevaliers de l’Ordre de St Jean firent leur apparition sur l’Ile de Rhodes en 1306. Fort de l’appui de l’Occident, le grand-maître Foulques de Villaret s’empara en un premier temps des forteresses de Philerimos et Pharaklos, pour envahir ensuite, trois ans plus tard, la cité même de Rhodes, parachevant ainsi son installation dans les lieux. La cité médiévale de Rhodes est l’un des rares ensembles monumentaux de l’époque franque que la Grèce ait pu conserver intacts. Cette petite ville où la vie coule imperturbable depuis près de six siècles a su sauvegarder toute la beauté, la splendeur et le charme du Moyen Age.

Availability: 100 In Stock

 


CONTENU :
 
Années 60 d’un père paysan qui lui inspire un profond dégoût, il idolâtre sa mère. Ses premières passions : champignons, vols d’étourneaux, Tour de France, Don Quichotte, et... Mariette !
 
Un matin d’hiver, on retrouve son père mort, gelé, accroché auxbarbelésd’une clôture. Trop saoul pour la franchir ! Épuisée par le travail, sa mère mourra bientôt. En même temps que Camus, il rencontre Mélusine, fille de l’épicière. L’autre monde ! Pour elle, il part étudier à Lille, se lancedans le commerce international. Ils auront deux enfants, Viviane... et Raymondin, victime adolescent d’une grave chute de cheval. Il est pour l’euthanasie. Pas Mélusine. Sa vie bascule. Une femme dans chaque pays.
Un jour, en Autriche, il l’aperçoit...
ELLE ! Seule, peintre, troublante...
Ils partent vivre leur amour en Bretagne. Un soir, rentrant de Belle-­Île, ils trouvent un billet sous leur porte :l’annonce d’une visite… Viviane !
 
TERRE
est le troisième roman de la série Les Anneaux de la Fiancée
 
Dédiée à Henri Thomas, servie par une écriture vive et sensuelle, cette vie d’homme très actuelle court d’une rive à l’autre de l’Europe, à la recherche de la Femme-Fiancée, et... de sa Lumière d’or sur les traces de Sarah Bernhardt.
 
Gilles LAPORTE est romancier, scénariste et conférencier. Prix, entre autres, Erckmann-Chatrian, de l’Académie de Stanislas, Émile Moselly, Maurice Barrès, membre du jury Erckmann-Chatrian, il a publié aux Éditions ESKA Paris : Les Dernières Violettes de la Mothe (1997), Le Verre de Moisson (1998), Frédéric le roman de Chopin (2000), Les Anneaux de la Fiancée EAU (2005), AIR (2006), TERRE (2008), Julie-Victoire, première bachelière de France (2007), Lumière d’Aurore, Aurore Mongel championne d’exception (2008)

 

 

 

 

 

Availability: 100 In Stock

Public
Tous Publics

Resumé
Acropole, du grec ancien akropolis. De l’expression akra polis (les confins de la ville). Le terme désignait à l’origine le point extrême d’une ville, où étaient habituellement érigés des murs de protection, une forteresse, et donc, par extension, forteresse, lieu protégé. C’est chargé de cette seconde signification que le Rocher Sacré franchit le seuil de l’Histoire, il y a 6000 ans. Habitat néolithique et lieu de protection d’abord, il acquerra progressivement un caractère cultuel, pour constituer à l’époque classique le champ d’application des succès les plus modernes de la science, mais aussi le lieu de l’expression artistique la plus haute. Aujourd’hui, 2500 ans plus tard, l’Acropole continue à provoquer la même émotion intacte et le même émoi unique. Symbole de l’harmonie et de la mesure, elle résume dans ses marbres lumineux tout le monde antique, les débuts de l’humanisme et de la démocratie, la volonté de progrès, la tendance de l’homme à « regarder vers le haut », à rechercher la perfection. Dans ce Guide, les mythes liés à l’Acropole sont mentionnés, ainsi que sa marche dans l’Histoire, le site archéologique, le Musée Archéologique, les monuments et les sanctuaires environnants, sont décrits de manière analytique. Enfin, les photographies, les dessins et les restitutions, facilitent la visite du « tetre grandiose de Pallas » ; le symbole de l’esprit classique à travers les siècles.

Availability: 100 In Stock

Public
Tous Publics

Resumé
La Crète Minoenne, un lieu où de nombreuses caractéristiques de la civilisation européenne sont apparues pour la première fois, où l’on rencontre des monuments d’architecture de dimensions uniques, et dont la richesse et la valeur historique sont incomparables. Un lieu où des relations commerciales internationales se sont tissées avec tous les peuples connus du monde d’alors, et plus spécialement avec l’Egypte ancienne, où abondent les témoignages sur les « keftiu », identifiés aux Crétois. Un lieu où la religion se manifeste dans chaque acte de la vie quotidienne, où l’amour de la nature est attesté, entre autres, par la représentation du monde végétal, marin et animal, dans les œuvres d’art, où le respect de l’humain se révèle par l’attention et le soin portés aux morts dans les impressionnantes nécropoles et où, par-dessus tout, s’est développé un art unique de longue durée et aux facettes multiples. Un lieu, donc, qui captive et attache, par le charme des ses mythes, ses traditions et la grandeur de sa civilisation, celui qui entreprend de le découvrir.

Availability: 99 In Stock

Sommaire
L?auteur de ce récit authentique, retrace ce qu?il a vécu et vu avec le regard de ses vingt ans, au cours de cette année cruciale, dans ce coin d?Auvergne qui a abrité tant de réfractaires et de partisans et enterré tant de martyrs.

Public
tout public

Resumém
Sous le régime de Vichy, un juge, gueule cassée de 1914/18, s?implique dans la Résistance et devient chef des parachutages dans le secteur de Saint-Flour, siège du tribunal.

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website