Consulter le numéro 1 : Gynécologie endocrinienne Agrandir

Consulter le numéro 1 : Gynécologie endocrinienne

En Savoir Plus

28,44 €

Sommaire

Éditorial

Geoffroy ROBIN. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3

GYNÉCOLOGIE ENDOCRINIENNE

Coordinateur : Dr Geoffroy ROBIN

Tout ce que les cliniciens devraient savoir concernant les dosages hormonaux utilisés dans l’exploration des troubles du cycle et des hyperandrogénies
Pascal PIGNY. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .5 

Que penser de l’AMH en 2022 ?
Jeanne BAJEUX, Laetitia LAUP, Ines SELLAMI, Charlotte SONIGO. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .11 

Déficits gonadotropes congénitaux chez la femme : de la physiopathologie à la prise en charge diagnostique et thérapeutique
Anne BACHELOT. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .24 

Les hyperprolactinémies chez la femme : quelle prise en charge diagnostique et thérapeutique ?
Emmanuelle BEGON, Valérie BERNARD. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .32 

Ne pas oublier les aménorrhées hypothalamiques fonctionnelles !
Geoffroy ROBIN, Sophie CATTEAU-JONARD. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .41 

Recommandations internationales de 2018 concernant la prise en charge du SOPK : que faut-il retenir pour la pratique clinique ?
Geoffroy ROBIN, Sophie CATTEAU-JONARD. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .50 

Formes non classiques de déficit en 21-hydroxylase : comment les diagnostiquer ? Quelle prise en charge ?
Camille CARRIÈRE, Anne BACHELOT. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .57 

Existe-t-il encore une place pour l’acétate de cyprotérone dans la prise en charge des hirsutismes ?
Synthèse des dernières recommandations de la Société Française d’Endocrinologie
Nathalie CHABBERT-BUFFET. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .66 

Prise en charge des anovulations en 2022
Virginie SIMON, Geoffroy ROBIN, Sophie CATTEAU-JONARD, Maëliss PEIGNE. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .72

Bulletin d’abonnement. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 4

Liste des annonceurs. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 71

Recommandations aux auteurs . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 88 

  • ISSN version numérique 0994-3919

Aucun commentaire n'a été publié pour le moment.

Donner votre avis

Consulter le numéro 1 : Gynécologie endocrinienne

Consulter le numéro 1 : Gynécologie endocrinienne

 

Donner votre avis