LA TUNISIE DE BEN ALI LES DEFIS DE L’EMERGENCE

€15.00

 

Public
Tout public

Resumé
Le lecteur trouvera dans cet ouvrage la relation d’une expérience qui lui permettra de réaliser qu’une nation peut réussir dans cette voie même si elle manque de ressources naturelles ou qu’elle adopte un régime démocratique différent des normes occidentales.

 

Quantity
Add to wishlist
In Stock

 

Public
Tout public

Resumé
Le lecteur trouvera dans cet ouvrage la relation d’une expérience qui lui permettra de réaliser qu’une nation peut réussir dans cette voie même si elle manque de ressources naturelles ou qu’elle adopte un régime démocratique différent des normes occidentales.

 

2747207617
100 Items
New

16 other products in the same category:

Availability: 100 In Stock

Public
Elèves des collèges et des lycées

Resumé
Connaître la Mythologie Romaine, c’est découvrir des histoires savoureuses, pleines de fantaisie et d’aventures. Nous avons tenu à les raconter avec la vivacité et la fraîcheur qui leur convient. C’est ensuite connaître les mythes fondateurs de notre culture européenne, ceux qui ont inspiré peintres, musiciens, poètes, dramaturges et qui imprègnent même notre vie quotidienne. C’est enfin comprendre quelles réponses apportent les religions primitives aux questions éternelles que se pose l’homme face au monde qui l’entoure et à la condition : d’où venons-nous ? où allons-nous ? quelle est notre place ? comment expliquer ces phénomènes étranges ou terrifiants que sont la foudre, les tempêtes, les saisons… ? A cette mythologie liée à la religion, s’ajoute, à Rome, une mythologie des évènements fondateurs, présentés comme s’ils étaient historiques : des exploits quasi légendaires qui créent un patrimoine national, une sorte de « socle commun » de valeurs que tout Romain se doit d’admirer et perpétuer. Autant d’histoires qui renforcent à conscience collective. Brigitte REAUTE, Professeur de Lettres classiques.

 

Availability: 100 In Stock

 

CONTENU :

En 1950, j'avais cinq ans.

En ce temps-là, les trains suaient à la vapeur, les paysans parlaient à leurs chevaux, les bannières de Notre-Dame prenaient l'air chaque année à sa fête de septembre, et les vaches portaient encore des cornes.

Déjà, sur le chemin de l'église, je marchais dans l'ombre de Fabienne. Son parfum vanille annonçait l'encens.

Introïbo ad altare Dei

Puis vint le emps des prunes et du collège, des conférences de presse du général de Gaulle et du Spoutnik. Celui aussi -surtout-des premiers baisers.

La vie se suspendait en étrange apesanteur, se retenait, se distillait, se dégustait comme un alcool jauni que l'oubli a transformé en liqueur...

Mais le cien couvrait un orage terrible !

Alger... Charonne... Hanoï... Nanterre...

Heureusement, ELLE était là ! jusqu'à ce jour où...

 

Historien et romancier, sociétaire des Gens de Lettres de France, membre du jury Erckmann-Chatrian, Gilles LAPORTE est né en 1945 en Lorraine.

Son oeuvre, couronnée par les prix Moselly et Erckmann-Chatrian, va de la poésie au théâtre, en passant par le film de télévision.

Son roman précédent, "Les Dernières Violettes de la Mothe" (Editions ESKAà, a reçu le prix Plume de Vair 1997 et le prix de l'Acédémie de Stanislas 1997.

"Le Verre de Moisson" est son sixième roman.

Availability: 100 In Stock

Public
Tous Publics

Resumé
Dans cet ouvrage, l’auteur convie le lecteur à un double voyage : 1) Voyage dans le passé par un rappel historique : - la Crête jusqu’à l’arrivée des Vénitiens - Période de la suprématie vénitienne - Domination turque (1669-1698- 2) Voyage touristique qui offre une visite commentée des châteaux de la Crête orientale, de la Crête occidentale et de la Crête centrale. En guide compétent et expérimenté, l’auteur appuie sa présentation, là encore, sur un rappel de toute l’histoire de chacun des châteaux et l’illustre de fort belles photos, elles aussi commentées.

Availability: 100 In Stock

 

CONTENU :
 
Tullio est seul sur une route escarpée. Les autres, ses compagnons de voyage, l’ont oublié, ou ont choisi de partir sans lui. Alors, il décide de faire le chemin à pied, par la montagne de La Coste. Pour tout bagage, il porte un sac contenant ses outils : compas, équerre… Tullio Scarpinocci, maçon–tailleur de pierre, fils unique de Fulvio Scarpinocci, légataire d’un nom de savates lombardes, et de mère inconnue.
 
D’une chartreuse où il retaillera quelques corniches dévorées par le temps, à un port blanc sur une mer bleue où il échouera par accident de navigation, en passant par le Village des pommiers aux confins du Pays des sept fleuves où chevauchait naguère Gengis Khan, et le mas au cœur crucifié, où dort un étrange gisant, il va découvrir des lieux mystérieux et, surtout, rencontrer des femmes. Trois femmes : celle à la noire tunique lui donnera des livres… l’amazone de la ferrade le mènera en croupe jusqu’au socle de la Bonne Mère… et la Cariatide, au volant de sa Lamborghini Miura, l’aidera à retrouver la trace du père après lui avoir révélé… la fleur bleue à cœur d’or !
Toujours fantastique, le voyage du paysan-tailleur de pierre Tullio est un itinéraire initiatique. Il est aussi une passionnante histoire d’homme qui se laisse transporter jusqu’à l’extrême par la beauté et l’amour de la Femme-Fiancée, et… le vent fou de Concorezzo !
 
Dans un genre très différent deEAU, ce roman AIR est le deuxième de la série Les Anneaux de la Fiancée. (EAU– 2005, AIR– 2006, TERRE – 2008, FEU– 2009). Il a surpris la critique qui y a vu l’aventure passionnante et troublante d’un tailleur de pierre de tous temps et pays, et… de très belles FEMMES !
 
Gilles LAPORTE est romancier, scénariste et conférencier. Prix, entre autres, Erckmann-Chatrian, de l’Académie de Stanislas, Émile Moselly, Maurice Barrès, membre du jury Erckmann-Chatrian, il a publié aux Éditions ESKA Paris : Les Dernières Violettes de la Mothe (1997), Le Verre de Moisson (1998), Frédéric le roman de Chopin (2000), Les Anneaux de la Fiancée EAU (2005), AIR (2006), TERRE (2008), Julie-Victoire, première bachelière de France (2007), Lumière d’Aurore, Aurore Mongel championne d’exception (2008)

 

Availability: 100 In Stock

Public
Tous Publics

Resumé
Acropole, du grec ancien akropolis. De l’expression akra polis (les confins de la ville). Le terme désignait à l’origine le point extrême d’une ville, où étaient habituellement érigés des murs de protection, une forteresse, et donc, par extension, forteresse, lieu protégé. C’est chargé de cette seconde signification que le Rocher Sacré franchit le seuil de l’Histoire, il y a 6000 ans. Habitat néolithique et lieu de protection d’abord, il acquerra progressivement un caractère cultuel, pour constituer à l’époque classique le champ d’application des succès les plus modernes de la science, mais aussi le lieu de l’expression artistique la plus haute. Aujourd’hui, 2500 ans plus tard, l’Acropole continue à provoquer la même émotion intacte et le même émoi unique. Symbole de l’harmonie et de la mesure, elle résume dans ses marbres lumineux tout le monde antique, les débuts de l’humanisme et de la démocratie, la volonté de progrès, la tendance de l’homme à « regarder vers le haut », à rechercher la perfection. Dans ce Guide, les mythes liés à l’Acropole sont mentionnés, ainsi que sa marche dans l’Histoire, le site archéologique, le Musée Archéologique, les monuments et les sanctuaires environnants, sont décrits de manière analytique. Enfin, les photographies, les dessins et les restitutions, facilitent la visite du « tetre grandiose de Pallas » ; le symbole de l’esprit classique à travers les siècles.

Availability: 100 In Stock

Public
Sociologues, responsables politiques

Resumé
Imaginons deux enfants nés le même jour en Afrique du Sud en 2000. Nthabiseng est noire, Pieter est blanc. Le jour de leur naissance, Nthabisen et Pieter n’étaient pour rien dans la situation de leur famille, qu’il s’agisse de la race, du revenu et du niveau d’instruction de leurs parents ou de leur lieu de résidence en milieu rural ou urbain, et de ce fait, ils n’avaient rien fait non plus pour naître fille ou garçon. L’espérance de vie de Pieter est de 68 ans, contre 50 pour Nthabiseng. Pieter peut espérer faire 12 années d’études, mais Nthabiseng, moins d’une année. Il est à penser que Nthabiseng sera bien plus pauvre que Pieter pendant toute sa vie.

Availability: 100 In Stock

Public
Tous Publics

Resumé
A cinq kilomètres à peine au sud-est de l’Héraklion moderne, sur la colline de Képhala et au bord de la rivières Kairatos (aujourd’hui, Katsambas), l’une des civilisations du monde égéen préhistorique les plus importantes atteignait son apogée voici quelques quatre milles ans : la civilisation minoenne, comme le fouilleur de Cnossos, Arthur Evans, la nomma. Nombreuses sont les choses qui apparaissent pour la première fois en Crète minoenne. Ses habitants construisent des cités autour de gigantesques palais, ils développent leurs activités commerciales de manière satisfaisante et inventent un art à la fois imposant et léger, majestueux et enjoué, une prière au pouvoir divin, mais aussi un hymne à la vie humaine et à la liberté de la nature. Le présent guide ne constitue pas un traité scientifique, et ne s’étend pas sur les interprétations des trouvailles archéologiques ; son but est d’introduire le profane aux principales caractéristiques de la civilisation minoenne, et de l’aider parallèlement à visiter le site archéologique, à recomposer, grâce à son imagination personnelle, l’ensemble des installations qui y étaient construites.

Availability: 100 In Stock

Public
Tous Publics

Resumé
L’Apôtre Paul est révéré en tant que Fondateur de l’Eglise Helladique. Intimement lié aux Grecs, baigné dans leur langue depuis son plus jeune âge, faisant corps avec la culture grecque, il s’est rendu à nombre de villes grecques, où il inspira des disciples, trouva des compagnons, et fonda des Eglises. Ce livre, suit l’itinéraire de l’Apôtre depuis Chypre (Salamine, Paphos), son parcours dans toute la Grèce métropolitaine (Samothrace, Cavalla, Philippes, Amphipolis, Apollonie, Acanthe, Thessalonique, Bérée, Athènes, Corinthe, Céphalonie-Mélité dans les Actes-, Nicopolis, Mytilène, Chios, Samos, Cos, Rhodes, Crète), battant les chemins de l’Asie Mineure (Ephèse, Milet, Pergé, Icône, Antioche), nous écoutons ses propres mots et portons notre regard à l’histoire et aux monuments des villes qu’il traversa avant d’aboutir à Rome, où le supplice lui valut la vie terrestre.

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website