GR20187931 LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES AU SERVICE DE L'ARTICULATION

9,48 €
Quantité
Add to wishlist
In Stock

SOMMAIRE

Les espaces de discussion : un vecteur de régulation des paradoxes
de la Nouvelle Gestion Publique ?

Stéphane BELLINI, Benjamin DREVETON, Amaury GRIMAND et Ewan OIRY

Équilibre vie personnelle-vie professionnelle, Soutien social, Engagement et Satisfaction
au travail : une analyse des effets médiateurs

Sinem KILIC

Penser l’intrapreneuriat social à l’aune du contrat psychologique : un déf de la RSE ?

Anne-Laure GATIGNON-TURNAU, Lucie PUECH et Catherine FABRE

Résumés – Abstracts

Bulletin d’abonnement

SKU-1139
27 Produits
2050-01-01
Nouveau

16 autres produits dans la même catégorie :

Availability: 30 In Stock

Depuis une dizaine d’années, la littérature voit se multiplier des travaux cherchant à identifier les différents leviers à actionner afin d’encourager l’innovation au sein des entreprises. En prolongement de ces travaux centrés sur l’émergence d’une « culture de l’innovation », l’état de l’art réalisé dans cet article nous permet d’établir que créer une atmosphère de « sécurité psychologique » est le seul moyen permettant que :
– les membres de l’organisation ne soient pas paralysés par la peur d’échouer et continuent de proposer des projets audacieux,
– ces mêmes acteurs tirent les leçons des erreurs qui seront inévitablement commises au cours du processus d’innovation et soient en mesure de ne plus les reproduire. Nous suggérons, à ce titre, quelques axes de réflexion pour créer une culture du « droit à l’erreur » au sein des organisations, à commencer par la refonte des systèmes de sanction récompense et par l’inclination de la direction à « légender » les échecs. Nous soulignons néanmoins que ce qui est éventuellement possible dans le contexte de la culture américaine ne l’est pas forcément dans celui de la culture française.

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website