MM200819835 PRÉSERVER LE CHARISME. LES CONSÉQUENCES DE LA MORT D’AHMAD KAFTARO Agrandir

MM200819835 PRÉSERVER LE CHARISME. LES CONSÉQUENCES DE LA MORT D’AHMAD KAFTARO

En Savoir Plus

9,48 €

Résumé

À la mort de son père en 1938, le jeune cheikh Ahmad Kaftaro hérite des fonctions de cheikh de la tarîqa naqchbandie et de prêcheur de la mosquée Abu al-Nur de Damas. Au début des années 1950, il est nommé Mufti de Damas et, en 1964, devient Grand Mufti de Syrie, poste qu’il occupera jusqu’à sa mort en septembre 2004. Durant le règne d’Ahmad Kaftaro, la petite mosquée Abu al-Nur devient un vaste complexe islamique polyvalent. Les évolutions récentes de la Fondation Cheikh Ahmad Kaftaro démontrent la volonté de mettre en place une organisation moderne. Une question importante est de savoir si l’ambition de construire une institution éducative et une ONG à but caritatif correspond aux valeurs « traditionnelles » de la tarîqa naqchbandie. Par conséquent, le problème de la transmission du charisme et les changements survenus dans le rituel à la suite de la mort de Kaftaro seront discutés dans cet article.

Aucun commentaire n'a été publié pour le moment.

Donner votre avis

MM200819835 PRÉSERVER LE CHARISME. LES CONSÉQUENCES DE LA MORT D’AHMAD KAFTARO

MM200819835 PRÉSERVER LE CHARISME. LES CONSÉQUENCES DE LA MORT D’AHMAD KAFTARO

Donner votre avis