IM2014435 Art. Identification dentaire des victimes carbonisées Agrandir

IM2014435 Art. Identification dentaire des victimes carbonisées

En Savoir Plus

9,48 €

Résumé

 

Les accidents de masse apportent un lot non négligeable de victimes carbonisées. Dans de nombreux cas, les tissus mous ont disparu et le squelette est très fragilisé et endommagé par l'action des flammes. C'est le cas des accidents d'aéronefs pour lesquels l'identification dentaire peut rester le seul recours possible. En effet, bien que maltraitées par le feu, les dents qui sont les organes les plus résistants du corps humain sont aussi ceux qui sont le mieux protégés par les tissus durs et mous environnants. Ce travail montre que des protocoles d'identification dentaire spécifiques sont à utiliser en fonction du degré de carbonisation rencontré. Les statistiques démontrent et confirment que l'identification dentaire a un rôle important à jouer dans l'identification des victimes carbonisées alors même que l'ADN n'est plus utilisable. L'intégration systématique des odontologistes médico-légaux dans les équipes d'identification paraît donc nécessaire. Elle répond en outre aux recommandations du Guide d'identification des victimes de catastrophes d'Interpol.

Mots-clés: Carbonisation, Dent, Identification.

Aucun commentaire n'a été publié pour le moment.

Donner votre avis

IM2014435 Art. Identification dentaire des victimes carbonisées

IM2014435 Art. Identification dentaire des victimes carbonisées

Donner votre avis