• Rupture de stock

EM2013634 RECUEIL PMSI DIAGNOSTIC AMÉLIORÉ PAR LE « CODAGE PARTAGÉ »

9,48 €
Quantité
Add to wishlist
Rupture de stock

Résumé

Introduction : Le codage PMSI des diagnostics est un problème récurrent par son manque d’exhaustivité et sa qualité médiocre. Représentant un enjeu financier devenu crucial pour les établissements de santé, ces derniers sont tentés de le « professionnaliser ». Nous avons étudié une alternative, le « codage partagé », consistant à ouvrir le codage à d’autres intervenants du séjour. Méthode : Dès 2011, trois équipes ont accepté de coder des diagnostics se rapportant à leur activité : équipe d’hygiène pour l’isolement (Z29.0), diététiciens et anesthésistes pour les codes de dénutrition (E43-E46). Résultats : Sur hEGP entre 2009 et 2012, à activité sensiblement constante, le nombre de séjours présentant un code, soit d’isolement, soit de dénutrition, a été multiplié respectivement par 6,4 et par 3,5. Discussion : Cette stratégie présente l’avantage de réaliser un pré-codage au fil de l’eau. Chaque équipe connait parfaitement « ses » codes, leurs conditions d’application et assure la traçabilité. Elle soulage le praticien auquel il ne reste qu’à valider ces apports spécifiques. outre l’augmentation significative des diagnostics associés, elle offre au médecin une économie de temps, une remémoration rapide des faits cliniques et donc une aide pour la rédaction du compterendu d’hospitalisation. Conclusion et Perspective : Cette démarche a été réalisée à effectif constant. Le renforcement du dispositif par des équipes transversales à fort pouvoir de valorisation (microbiologie) est en cours de déploiement. une semi automatisation du compte rendu d’hospitalisation à partir du pré-codage est à l’étude.

Mots-clés :

PMSI, Codes, CIM 10, organisations, Qualité.

9782747221368
Nouveau

16 autres produits dans la même catégorie :

Availability: 30 In Stock

L’implantation au Vietnam des pratiques internationales du management semble buter sur certains comportements culturels. Plutôt que de s’interroger sur un hypothétique changement de valeurs, il s’agit de comprendre l’idée que les acteurs se font de la place de l’individu et de son rapport aux autres, dans le contexte vietnamien. À partir d’une comparaison ligne à ligne d’un code d’éthique d’entreprise et de sa traduction en vietnamien, nous mettrons en évidence dans cet article deux conceptions bien différentes du rapport au monde et de la bonne gouvernance. C’est en partant de cette compréhension des différences entre ces deux univers culturels que les entreprises pourraient adapter leurs pratiques de management au contexte local.

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website