1249
RE20147542 ART. L’ATTRACTIVITE DES PORTS FRANÇAIS EST-ELLE REDUITE PAR L’AFFAIBLISSEMENT DU FRET FERROVIAIRE OU, AU CONTRAIRE... Agrandir

RE20147542 ART. L’ATTRACTIVITE DES PORTS FRANÇAIS EST-ELLE REDUITE PAR L’AFFAIBLISSEMENT DU FRET FERROVIAIRE OU, AU CONTRAIRE...

En Savoir Plus

9,79 €

Article : L’attractivité des ports français est-elle réduite par l’affaiblissement du fret ferroviaire ou, au contraire, celui-ci est-il la conséquence d’une insuffisance d’attractivité de ces ports ?

Par François SOULET de BRUGIÈRE

Président du Conseil de surveillance du Grand Port Maritime de Dunkerque, Président délégué de l’Union des Ports de France et membre du Conseil supérieur de la Marine marchande. Directeur de la Valorisation de la Recherche du groupe Sup de Co de la Rochelle

Résumé

Confronté à des coûts qui augmentent plus vite que ceux des autres modes de transport, le fret ferroviaire français ne cesse de perdre des parts de marché alors même que beaucoup lui prédise un bel avenir en raison de son adéquation aux exigences d’un transport plus massifié et moins carboné (donc, plus « vert »).
Dans le même temps, les ports sont engagés dans une stratégie de reconquête du marché du fret. À ce titre, pour être à même de desservir leur hinterland lointain, les ports français doivent pouvoir s’appuyer sur un réseau ferroviaire à longue distance qui soit non seulement réactif, mais aussi (et surtout) fiable.
De ce point de vue, l’avenir des ports français et celui du fret ferroviaire sont donc étroitement liés pour les décennies à venir.

Aucun commentaire n'a été publié pour le moment.

Donner votre avis

RE20147542 ART. L’ATTRACTIVITE DES PORTS FRANÇAIS EST-ELLE REDUITE PAR L’AFFAIBLISSEMENT DU FRET FERROVIAIRE OU, AU CONTRAIRE...

RE20147542 ART. L’ATTRACTIVITE DES PORTS FRANÇAIS EST-ELLE REDUITE PAR L’AFFAIBLISSEMENT DU FRET FERROVIAIRE OU, AU CONTRAIRE...

Donner votre avis