BT201412300 CONSULTER LE NUMÉRO 1-2-3 CONGRES DIAGNOBETON 2014 Agrandir

BT201412353 INFLUENCE DES CONDITIONS DE MESURE

En Savoir Plus

9,48 €

9782747222945

Influence des conditions de mesure et de la contamination initiale du béton, sur les valeurs de résistance de polarisation mesurées avec un Gecor6©

Résumé

La corrosion induite soit par la carbonatation du béton, soit par la présence d’ions chlorure est la principale source de dégradation des bâtiments et des ponts construits en béton armé. Dans ce contexte, le diagnostic de la corrosion constitue un paramètre crucial dans l’élaboration de la stratégie d’intervention la plus adaptée à l’ouvrage : entretien ou réparation ? Si les cartographies de potentiel ou de résistivité peuvent apporter de de précieuses informations qualitatives sur le risque de corrosion, seules les mesures de résistance de polarisation permettent une évaluation quantitative de la vitesse de corrosion. Pour ce type de mesure, parmi les outils de terrain disponibles, l’un des plus utilisés est le Gecor6©, qui est composé d’un capteur circulaire équipé d’une série d’électrodes (cuivre/sulfate de cuivre pour les électrodes de référence, acier inoxydable pour la contre-électrode), incluant un anneau de confinement, associé à un système d’acquisition. Dans le cadre d’un projet plus vaste, dédié à l’étude de la durabilité des bétons [1], l’objectif de cette étude était de contribuer à l’identification des facteurs pouvant générer des disparités de résultats de diagnostic électrochimique in situ. Deux principaux paramètres ont été considérés : la contamination du béton et les conditions de mesure. Une série de mesures de potentiel, de résistivité et de résistance de polarisation a été réalisée sur 4 dallettes de béton armé, exposées en conditions de vieillissement naturel et présentant des contaminations initiales distinctes : béton sain, ions chlorure introduits au gâchage, ions chlorure introduits par immersion/séchage et carbonatation. Pour les mesures de résistance de polarisation, deux paramètres ont été modulés : la durée de polarisation et la position du capteur.
Les résultats de ces mesures ont mis en évidence un impact plus important de la durée de polarisation que de la position du capteur pour le béton pollué par les chlorures, alors qu’à l’inverse dans le cas du béton carbonaté, l’impact de la position du capteur est prépondérant.

Aucun commentaire n'a été publié pour le moment.

Donner votre avis

BT201412353 INFLUENCE DES CONDITIONS DE MESURE

BT201412353 INFLUENCE DES CONDITIONS DE MESURE

Donner votre avis