AN2012237 LASER ENDO-VEINEUX Agrandir

AN2012237 LASER ENDO-VEINEUX

En Savoir Plus

9,48 €

Résumé

Le laser endoveineux ou LEV est une technique endovasculaire récente permettant la sclérose d’un axe veineux par effet thermique. Depuis les premières publications des Dr C Boné (1997) et RJ Min (1999) avec le 810 nm, la technique s’est affinée à la fois pour les paramètres utilisés (longueur d’onde, temps d’émission, énergie délivrée, distribution linéaire et radiale de la lumière), ainsi que pour le matériel (sources laser, fibres) et les indications. L’effet thermique est basé sur trois étapes répondant à des lois physiques précises :  Conversion de la lumière en chaleur (absorption et diffusion).  Transfert de chaleur vers les tissus (sang, mur et périveineuse) vers un volume primaire après le tir puis vers un volume secondaire, affecté thermiquement (tissu thermodynamique et cellulaire).  Modifications tissulaires thermochimiques (isocourbes des dommages et histologie). Les travaux histologiques concernent la paroi veineuse et les réactions péri-veineuses. Ils montrent que le LEV permet de véritables « endo-phlébectomies et intimectomies ». Les longueurs d’onde utilisées : le 810 nm a été supplanté par le 980 nm et le 940 nm, mieux adaptés à l’absorption par l’hémoglobine et l’eau. Une classification échographique a été élaborée afin de mieux évaluer l’impact des différents paramètres Laser. Les indications sont actuellement nombreuses : la grande saphène et la petite saphène, les branches saphènes, les perforantes, les ulcères, les récidives chirurgicales (CHIVA comprise), les malformations veineuses. Les principaux effets indésirables sont à prendre en compte et à comparer avec ceux des autres méthodes de traitement des varices. Le suivi est actuellement de 3 à 6 ans avec les longueurs d’onde de 980 nm et 940 nm. Nous avons comparé les résultats à ceux des autres méthodes de traitement des varices.

Conclusion : Le LEV paraît donc être une technique de choix pour le traitement de la grande saphène, elle reste discutée avec la sclérose écho-guidée pour la petite saphène. Son efficacité accrue s’explique probablement par le fait que l’absence de ligature de la jonction saphénofémorale économise l’angiogénèse décrite avec la crossectomie classique. Elle s’intègre donc parfaitement dans le cadre d’une procédure ambulatoire vectrice d’économie quant aux délais de reprise d’activité, à la prescription d’antalgiques et au nombre de séances de sclérothérapie. Nous constatons sa prédominance mondiale ainsi que la multiplicité des publications comme en attestent ainsi que les recommandations récentes (2011) de l’American Venous Forum. La rigueur méthodologique et l’analyse pertinente de la qualité de vie devraient convaincre enfin nos tutelles.

Mots-clés : laser endoveineux, sclérose, veines saphènes

Aucun commentaire n'a été publié pour le moment.

Donner votre avis

AN2012237 LASER ENDO-VEINEUX

AN2012237 LASER ENDO-VEINEUX

Donner votre avis